Kingdom Hearts Last Memories



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission désagréable... [ Sujet Clos ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axell Wolf
Simili
Simili
avatar

Messages : 176
Age : 24
Localisation : toujours derrière Yggdrasill

Feuille de personnage
HP:
80/110  (80/110)
Voyage avec : Yggdrasill

MessageSujet: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Lun 31 Aoû - 19:03

Mon arrivée à la Cité du Crépuscule ne changea rien au fait que je n'étais pas de bonne humeur. Enfin, je dis "humeur", je suis un simili, une moitié de rien, je n'ai pas de sentiment. Mais malgré ce petit détail, j'étais quand même énervé. Illusiopolis n'était pas un endroit fabuleux si on cherchait une occupation quelconque, et à vrai dire, rester sur place et attendre la pluie n'était pas dans mon intérêt. Depuis que Himawari avait prit siège dans ce grand chateau dans Illusiopolis, je n'avais pas eu grand chose à faire. Les force sde la Lumières se rassemblaient mais je ne pouvais pas m'empêcher de m'ennuyer en attendant le grand combat. En attendant, on m'avait donné une tâche que je n'aimais pas du tout : patienter. J'avais quitté Illusiopolis dans la plus grande des vitesses, en espérant que je pourrais me calmer dans l'extérieur... Et me voici, apparaissant d'un trou de Ténèbres dans le monde des humains.
Je n'aime pas cette ville, partons... Dit une voix dans ma tête.
*Je resterais que tu le veuilles ou non... Et pourquoi ne l'aimerais-tu pas? *
Trop de gens. Dit Echec dans ma tête, riant à présent. Tu es pitoyable...
je soupirais, avec Echec me rabaissant constament dans mon dos, c'était difficile de me concentrer, et il ajoutais de la haine à mes propos. J'avais donc atteri dans la Cité du Crépuscule... Le lieu où Roxas avait habité... Là où Axel l'avait rencontré pour le faire retrouver la mémoire. Ironie de la chose, Himawari disait que j'étais le descendant d'Axel... Evidement, avec le même nom, mais une lettre de plus, cela semblait logique. Mais je n'étais en rien comme cet être que nombreux disaient qu'il avait un coeur, c'était un simili comme un autre, tout comme moi. La seule chose qu'on avait sans doutes en commun était le semblant de sentiment.
Je n'aimais pas cette ville non plus en réalité, mais je ne donnerais pas la satisfaction à Echec de la quitter. Je sortais donc d'un mur. A ma sortie, je fu ébloui légèrement par la couleur orangeâtre de la lumière du soleil. Cett ville portait ben son nom, évidement. Je regardais autour de moi, le lieu naturellement silencieux et vide de monde. Je ne savais pas vraiment ce qui m'avait ammené ici, mais j'étais là, et je comptais me vider l'esprit.
Tu pourrais attraper quelques innocents au passage.
Tais-toi! Criais-je.
C'était un don d'Echec, il pouvait facilement me manipuler - il faisait tout de même partie de ma tête. Il me projeta des images de cadavres au sol dans ma tête. Je criais de haine et me mis à marcher vers le muret où on avait la meilleure vue sur le soleil couchant. Je m'asseyais dessus, tête dans les mains, espérant de povoir entendre autre chose qu'Echec. C'est alors que j'entendis un battement de coeur. Faible mais distinct. Cela occupa ma tête, mais l'engloba rapidement - je n'entendais plus que les coeurs des gens de cette ville. Je serrais les dents, celles-ci devenaient des crocs assez rapidement.
Tu sais que c'est ce que tu veux...
Je ne suis pas tout à fait sûr de ce qu'il se passait, mais je devais me concentrer pour me calmer. Tout doucement le son faiblissait et ne devint qu'un murmur. Je desserais les dents et soufflais un coup. C'étiat un vrai cauchemar quand ça arrivait ce genre de chose.
Je sentis que mes muscles se détendaient calmement et j'étais à présent serrein, comme étaient les autres similis. Echec était bien trop impulsif pour que je sois tout le temps comme ça. Je mis l'une de mes mains devant mon oeil et je caressais doucement ma cicatrice. Je regardais mon autre main et l'observais ; les veines resortaient de ma peau. Je soupirais. Je sentis soudainement une petite brise agréable, elle venait de l'Est. J'enlevais ma capuche, voulant apprécier le vent le plus possible, laissant mes cheveux noirs flottants dans le vent.
C'est alors que je me rendis compte que le vent apporta une odeur, accompagnée d'un battement de coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raion
Simili
Simili
avatar

Messages : 327
Age : 23

Feuille de personnage
HP:
100/100  (100/100)
Voyage avec :

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Lun 31 Aoû - 20:04

Le sommeil est un révélateur de ce qui nous tourmente. Seulement interprêter ses propres rêves est quelque chose de difficile. Dans celui de Yuki, la pluie n'arrêtait pas de tombé. Les feuilles des arbres n'arrivaient pas à le protéger. La forêt était sombre, une noirceur qui ne laissait présumé rien de bon. Les ombres bougeaient au gré du vent contrairement aux objets du décor qui semblaient immobiles. Les gouttes d'eaux tombaient et pourtant paraissaient immobiles, seules leurs ombres incertaines les faisait existé. Au milieu de tout çà, Yuki était seul, sans pouvoir bouger. Seul au milieu de cet endroit inconnu, et pourtant si familié. Il pleurait, des larmes dégoulinaient de ses joues. Immobiles, ses sanglots ne s'atténuaient pas. Dans sa tête, une petite voix lui hurlait comme un son strident " Seul, tu es seul à présent ! Ta famille, je l'ai tué, et bientôt je te tuerais toi aussi ! ". Pendant que ces paroles résonnaient sans cesse dans sa tête, le jeune homme marmonait des paroles inaudibles, qui ressemblaient plus à des supplications qu'à autre chose. La pluie s'arrêta tout à coup et le soleil prit place. La nature reprit d'un coup son cour, Yuki se leva en séchant ses larmes déjà disparues. Il regarda devant lui et entraperçu la silhouette d'une jeune femme aux cheveux blonds, longs. Puis il replongea dans les ténèbres.

La lumière passait par la fenêtre de sa chambre. C'était une lumière douce, agréable. La nuit avait été lourde mais le visage de Yuki n'était pas allourdi le moins du monde par une seule cerne. Il avait l'habitude de faire ce genre de rêve, dans une forêt comme cette nuit là, ou alors dans un temple, un village dévasté par la guerre, une chaumière où les rires des enfants s'étaient figés dans les murs, la salle principale du chateau d'un Seigneur. Le décor revenait parfois sur une scène déjà vu, mais le plus souvent c'était un nouveau décor qui était créé par ses rêves. Parfois il se disait que c'était à cause de la mort des êtres qui lui était chère, mais quelque chose d'autre lui inssinuait le contraire. La peur de faire ce rêve encore et encore l'empêchait parfois de dormir, cette nuit là il s'était pourtant endormi comme une masse en espérant simplement ne pas rêver. Yuki se dirigea vers l'armoire dans laquelle il avait rangé sa cape la veille. Une belle cape de couleur neige. Elle lui allait bien et lui couvrait le corps jusqu'au cou. Son katana était facilement accéssible mais caché par son habit de fortune. Ses gants en cuir marron clair lui permettait de caché une récente blessure. Superficielle évidement mais elle enlevait tout de même un petit peu du charme du jeune homme qui avait besoin de tout ses moyens pour gagner sa vie.

Depuis 1 mois déjà, le jeune homme résidait dans la Cité du Crépuscule qui était assez bonne au niveau du commerce. Il n'avait pas été embêté et travaillait à mi-temps à la Confiserie. La vieille dame qui l'avait engagé possédait un chat avec qui Yuki entrait parfois en conflit à cause des doses de nourriture que la gérante lui donnait. Ce jour là, le jeune homme ne devait travaillé qu'en soirée et n'avait donc rien à faire jusque là. Il décida qu'il serait acceptable de se promener un peu dans la ville, des petits emploies ne lui ferait pas de mal. Lorsqu'il sortit de l'hôtel dans lequel il résidait, Yuki observa les alentours. Le Soleil était figé à son crépuscule, sauf la nuit. C'était une particuliarité de cette ville que le jeune garçon avait appris à apprécier. Ici, sa taille n'était pas considéré comme un problème et il travaillait en étant rémunéré comme n'importe quel employé. Lorsque Yuki traversait les rues emplis d'agitation, il se sentait mal à l'aise et préférait s'esquiver au loin. Pour chercher un petit emploie, le Centre-ville était cependant idéal. Sans chercher à réfléchir un instant de plus sous peine de voir ses hésitations prendre le dessus, le jeune homme se dirigea vers le tableau d'affichage. Malheureusement il n'y avait rien d'intéréssant pour le jour même. Yuki remonta la colline et s'apprêta à rentrer dans son hôtel quand une envie soudaine lui vint de se diriger vers la gare. Il y avait une belle vue depuis la terrasse juste devant l'horloge, peut-être que cet endroit pourrait faire passer le temps à l'impatient.

Arrivé devant la gare, le jeune homme aux cheveux couleur neige remarqua la présence d'un autre individu. Il n'était pas du genre à parler d'habitude, mais peut-être serait-ce une bonne occasion d'apprendre des choses sur la ville, ou alors sur des emploies rapportant de l'argent.

- Bonjour, Salua Yuki en s'adossant au muret qui donnait vers le couché de soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axell Wolf
Simili
Simili
avatar

Messages : 176
Age : 24
Localisation : toujours derrière Yggdrasill

Feuille de personnage
HP:
80/110  (80/110)
Voyage avec : Yggdrasill

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Lun 31 Aoû - 20:39

J'entendis que quelqu'unj approchait de moi, un humain. je bloquais ma pensé, empêchant Echec de prendre le dessus. J'avoue sincèrement espérer que la personne ne viendrait pas me parler, mais à la grandejoie d'Echec, c'est ce qu'il fit.
Bonjour. Dit la voix masculine venant de ma gauche.
Je me risquais de lui jeter un petit coup d'oeil et vis qu'il s'étais adossé au muret sur lequel j'étais assis en tailleur. Il ne me regarda qu'un instant puis regarda la tour qui était en effet une grande horloge. Regardait-il l'heure? Je n'étais pas sûr. Je le regardais un peu, ses cheveux blancs comme de la neige flottants dans le vent. Ses yeux étaient gris-bleu. Il portait une belle cape blanche qui avait une teinte orange avec le soleil. Celle-ci débutant à son cou et terminait à ses pieds. Il portait des gants de cuir marron. L'allure qu'il avait me rendait malade, la couleur était trop pure pour moi - en réalité, nous étions l'inverse l'un de l'autre. Ma cape de l'Organisation aussi noire que ma pensée. J'entendis Echec ricaner dans mon oreille, je l'ignorais. J'hésitais à répondre et me demandais si je devais remettre la capuche... Himawari me disait souvent de ne pas trop me faire apercevoir, il était vrai que j'étais reconnaissable. Je remontais la fermeture éclair de mon manteau au niveau de mon cou et dis : 
Yo.
Je n'avais pas l'habitude de communiquer avec les humains, c'était contre nature, cependant je n'avais pas le choix dans le cas présent. Je fermais les yeux en baissant la face, sachant la chose la plus reconnaissable sur mon visage était mes yeux... L'un rouge comme le sang que j'avais versé depuis tant d'années de folie... Et l'autre était gris comme la lune est brillante - en somme, assez remarquable... J'ouvrais doucement les yeux et regardais mon pantalon qui était aussi noir que mes yeux.
C'est une belle ville, n'est-pas?
Malgré le fait qu'il y a trop de monde et que ton coeur est particulièrement apétissant. Dit Echec.
Je n'étais pas sûr d'avoir dit cela à l'oral, mais je sentis que cela sorti comme un murmur incompréhenssible. Cela arrivait souvent que je disais ce que disait Echec, ce qui me faisait devenir haineux, contre moi-même et ma faiblesse la plupart du temps - cela me rendait insociable. Je levais finalement les yeux vers le soleil couchant. J'avais peur que cette conversation continue beaucoup, mais il fallait que j'essai d'avoir l'air normal. Une fois les yeux éblouis, une sorte de voile noir se mettait naturellement sur mes yeux. Pour les autres c'était invisible et cela me permettait de voir, même étant aveuglé. Je jettais un regard vers le ciel qui était orange. Les nuages qui passaient non loin avaient une teinte rouge. tout à coup Echec fit le lien entre cette couleur et le sang que j'avais fait couler. Immédiatement, il me montra des images de gens morts par terre, le sang étalé sur le pavé, coulant sous mes pieds. Je sentis la sensation froide et liquide couler sous ma peau nue. Je frissonais un coup et retenais Echec de sortir de sa cage et de prendre possession de mon corps. Celui-ci forçait pour ne donner aucun résultat - mais il savait pertinement qu'il m'aurait à l'usure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raion
Simili
Simili
avatar

Messages : 327
Age : 23

Feuille de personnage
HP:
100/100  (100/100)
Voyage avec :

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Mar 1 Sep - 11:00

La personne à côté de Yuki était pour le moins étrange, elle lui jetait un coup d'oeil discret pour l'évaluer ce que le jeune homme ne comprit pas sur le moment. Il n'avait pas l'habitude de parler aux gens, mais étant d'humeur particulièrement guilleraite aujourd'hui, il se disait bien qu'il pourrait tenir cinq minutes sans se lasser. Après c'était une autre paire de manche et c'est peu de le dire car une trop longue conversation pourrait le faire s'énerver ou pire. Contrairement à ce qu'il laissait pensé avec ses habits, le jeune garçon aux cheveux neige n'était pas aussi pure qu'il y paraissait. Sous le contraste qu'il y avait entre lui-même et la personne assise sur le muret à côté de lui, Yuki le remarquait enfin. Un regard pour contemplé la manufacture de l'horloge permit au jeune homme de savoir qu'il était encore assez tôt. Du moins, pas assez tard pour se préocuper de quelque chose d'autre qu'une discussion futile avec un inconnu. Ce dernier venait de relever la fermeture éclair de son manteau noir, c'est en entendant le bruit que le Porteur put détaillé un tout petit peu l'individu à côté de lui. Ses cheveux étaient noirs et assez courts, sa silhouette plutôt élancé quant à son visage on ne pouvait apercevoir que la couleur grisâtre d'un oeil de l'endroit où le jeune garçon se trouvait.

- Yo ! Répondit l'inconnu après une longue hésitation. C'est une belle ville, n'est-ce pas ?

Sûrement n'était-il pas très doué en conversation tout comme Yuki. Un sourire naquit sur les lèvres du jeune homme, mais il se dissipa très rapidement. La personne en face de lui avait bafouillé quelque chose d'inaudible, mais le son n'était pas parvenu aux oreilles de l'auditeur. Après quelques secondes à regarder le ciel aux teintes orangés défilés sous ses yeux, les nuages disparaitrent à l'horizon tel dans un rêve, le temps filé tel l'aiguille sur une horloge, Yuki mit ses bras pour s'appuyer sur le muret en direction du soleil couchant. Un petit vent souffla exactement à ce moment là, le souffle impatient de la nature était toujours d'un réconfort le jeune garçon. Quand il regardait le soleil, quelque chose en lui bougeait un peu et des émotions incongrues prenaient place dans son âme. Excitation nouvelle, Amusement. Deux petites émotions qui l'envahissait d'un coup. Ce n'était pas désagréable, loin de là. La sensation en elle même rendait le jeune homme curieux. Quand il regarda le soleil, il s'attendrit un peu. Les lueurs orangés sur sa cape se dressaient tels les vainqueurs d'une bataille sur la cape de son porteur. En regardant le soleil, Yuki se rappella tout à coup qu'il avait engagé la conversation avec un interlocuteur. Parfois ça lui arrivait, d'être tellement distrait qu'il en oubliait tout ce qu'il y avait autour de lui, d'être tellement perdu qu'il ne cherchait pas à retrouver son chemin, attendant un miracle.

- Je pense que oui, je ne suis ici que depuis très peu de temps, répondit Yuki à l'inconnu en cape noir.

Que pouvait-il bien demander à présent ? Il n'y avait pas grand chose à dire à quelqu'un qui n'était pas de la ville. Pourtant, l'ennui n'avait toujours pas gagner le jeune garçon aux cheveux argentés.

- Que faîtes-vous dans cette ville ? Commença à interroger le jeune homme par pure politesse, en s'asseyant à son tour sur le muret, évitant le cliquetis de son arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axell Wolf
Simili
Simili
avatar

Messages : 176
Age : 24
Localisation : toujours derrière Yggdrasill

Feuille de personnage
HP:
80/110  (80/110)
Voyage avec : Yggdrasill

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Mar 1 Sep - 13:06

Le jeune homme aux cheveux argentés prenait longtemps à répondre, tout comme moi. Je reprenais une respiration à eu près normale. Echec insistait encore sur les visions de sang mais je m'immunisais assez vite, j'étais un peu fier de moi. Je regardais les bâtiments orangés, cherchant un coin ombragé si jamais la conversation tournait mal. Mais j'espérais tout de même réussir à garder mon calme. En réalité, je me jetais un défis, combien de temps je pourrais tenir en présence d'un humain au coeur battant? Pour l'instant j'avais dépassé mon reccord, sans compter qu'on avait débuté une conversation, vide, mais elle était commencée. Je me rendis rapidement compte de la petite taille de mon interlocuteur, si je me mettais debout à côté de lui, j'avais au moins trois tête de plus - mais je ne me fiais pas à mon calcul qui était souvent faux. En tous les cas, il était bien plus petit que moi. Il aurait pu être un enfant si ce n'était pour ses muscles et mon visage affiné.
Il fini par se tourner vers la même direction que moi, calme, posé. Il finit par dire :
- Je pense que oui, je ne suis ici que depuis très peu de temps.
Un nouveau? Un peu comme moi quoi... Sauf que moi je ne comptais pas rester ici trop longtemps - une nuit, pas plus.
Il prit un peu de temps de réflexion et continua :
- Que faîtes-vous dans cette ville ? Me demanda-t-il.
Je lui jetais un bref regard, il s'était levé et installé à mes côtés dans la plus grande des finesses et attention. Je me demandais bien pourquoi tant de précaution pour s'assoir. Il regardait vers l'horizon.
C'est qu'il a l'air tellement appétissant...
*Tais-toi.*
Je me demandais combien de temps cela allait durer, combien de temps Echec serait dans ma tête. Je détournais le regard et me mis à réfléchir à une bonne excuse. De l'ennui? Je n'étais pas sûr que cela irait... J'attendais quelqu'un? Mais il proposerait peut-être d'attendre avec moi... Que faire??? Il fallait bien que je réponde un moment ou un autre...
Je ne sais pas trop.
C'était la seule chose que j'avais trouvé dans une limite de 10 secondes. Je pense même avoir répondu trop vite, j'étais bien trop nerveux.
Je cherchais un endroit de calme... Dis-je plus calmement.
Cette fois-ci Echec ne dit rien, je l'entendais murmurer quelque chose d'incompréhensible. Je réfléchissais maintenant à quoi ajouter, poser une question était la meilleure solution. J'espérais qu'il prendrait tout son temps, il fallait que je remette mes idées en place.
Je passais ma main machinalement dans mes cheveux, tenant une mèche
entre mes doigts, la tordant légèrement, séparant les cheveux avec mon
pousse et index.
Et vous? Qu'est-ce qu'il vous ammène dans cette ville où le soleil ne semble jamais se coucher?
Je me demandais ce qu'il pensait, pas sûr de quelle opinion il avait de moi, je le trouvais intéressant, surtout que c'était le seul humain avec lequel j'avais dit plus de deux mots. J'aurais voulu avoir la capacité de lire les pensées, mais j'étais loin d'être aussi talentueux.
Ca c'est sûr... Je dirais même que tu es pitoyable.
Mais tais-TOI! Criais-je.
Je me rendis rapidement compte de comment je devais avoir l'air de l'extérieur... J'étais dans une situation assez délicate... J'avais les mains qui tenaient les cheveux fermement, prêt à les arracher, mes muscles étaient totalement crispés, mes ongles plantés dans mon crâne. Que faire maintenant que je m'étais dévoilé? Le plus simple était d'expliquer quelque chose de totalement bidon...
Pardon... Je vais pas bien...
Tu parles d'une excuse bidon... Tu ne te rends pas compte avec qui tu parles là...
Je me décrispais doucement mais sûrement.
*De quoi tu parles?*
La personne avec qui tu parles dégage une aura étrange... Ne te dévoile pas trop.
J'étais assez surprit, je l'admet, que Echec ne m'ait pas rabaissé - c'était rare qu'il me parle avec autant d'inquiétude.
Je jetais un regard rapide vers le petit jeune homme, avec un faux demi sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raion
Simili
Simili
avatar

Messages : 327
Age : 23

Feuille de personnage
HP:
100/100  (100/100)
Voyage avec :

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Mar 1 Sep - 17:33

- Je ne sais pas trop... Je cherchais un endroit de calme, répondit l'inconnu après une légère hésitation.

Cette personne à côté de Yuki... il était étrange, quelque chose d'étrange se dégageait de lui, mais le jeune homme n'avait aucune raison de s'inquiéter pour le moment, le simple fait de parler à quelqu'un ne l'effrayait pas le moins du monde même si il était un peu dérangé et qu'il cachait les raisons qui l'avait poussé à venir ici. De toutes les manières tout le monde faisait ce genre de choses ces temps-ci, Yuki lui-même n'avait pas l'intention de dévoiler ses intentions. Certaines personnes ont des mimiques quand elles réfléchissent, apparement c'était aussi vrai pour l'interlocuteur du jeune garçon. Il passait, sans s'en rendre vraiment compte apparement, sa main dans ses cheveux et jouait avec. Le ciel orangé continuait à laissé défilé ses nuages teintés dans le ciel. Ils avaient l'air de flotté simplement dans un océan dont la couleur était défini par l'éclat du soleil. Ici le temps n'avait que faire des changements de saison, le soleil était toujours au crépuscule. La nuit pourtant ce soleil disparaissait, il n'avait nul part où aller, pas d'autres villes à visiter, d'autre hémisphère à aller illuminé. Heureusement pour les habitants de cette ville que leur étoile se couchait, sinon il y aurait longtemps qu'ils auraient arrêté d'espérer un lendemain et ne connaitrait qu'un soir sans fin. Au bout de quelques secondes, l'inconnu ajouta une question.

- Et vous ? Qu'est-ce qui vous amènes dans cette ville où le soleil ne semble jamais se coucher ?

La question était simple, mais la réponse l'était amplement moins. Le jeune homme ne savait pas exactement quoi répondre. Néanmoins la simple fait de parler l'apaisait, ou alors c'était la présence de cette personne mystérieuse. Quelle réponse pouvait-il donner à cette réponse ? Bah, une simple réponse suffirait, sans entrer dans les détails, avec un ton assez amical mais pas assez pour dire " Continuez, entrez dans mon intimité ". Avant de répondre, Yuki décida de se retourner vers son interlocuteur, mais celui fit quelque chose d'étrange... il hurla, litérralement.

- Mais Tais-toi !!!

Il tenait sa tête dans ses mains, ses yeux mi-clos, ses muscles crispés et ses ongles plantés dans son crâne. Et pour la première fois Yuki vit parfaitement le visage de son interlocuteur, on avait l'impression qu'il s'était fait mutilé, ou alors qu'il s'était mutilé lui-même. De longues cicatrices parcouraient son visage, l'oeil précédement invisible à la vue du jeune homme était de couleur rouge, pas un tendre mais un écarlate qui semblait refleté en lui-même la mort. De cette oeil descendait une cicatrice inhumaine, la couleur du visage de l'inconnu semblait être faite par la même pigmentation que la poussière trainant par terre. C'était ahurissant de voir des personnes comme ça, surtout qu'il semblait incapable de se contrôler sur l'instant. Pour tenter de se rassurer très certainement autant lui-même que Yuki, il marmonna une excuse à laquelle Yuki ne prêta pas forte attention. Sa main était à présent gelé, signe que quelque chose clochait dans l'air. Après avoir fermé les yeux une seconde, le jeune homme les rouvrit et soupira.

- Je suis ici pour affaire, Répondit enfin le jeune homme en ignorant la scène qui venait de se produire, sachant très bien que de toutes les manières il n'aurait pas d'explication. De plus le soleil ne se couche que la nuit ici, et lève à la même position le matin.

En regardant à l'horizon, Yuki s'aperçut que le soleil n'avait toujours pas bouger, signe qu'il était encore tôt. Le temps ne passait pas plus vite en compagnie de personnes inconnus, même si on voulait se faire croire que c'était ça. En revanche le jeune homme s'était bien décidé à passer le temps en discutant, alors autant qu'il y mette aussi du sien.

- Je m'appelle Yuki Rakurai, Se présenta enfin l'intéressé. Et vous, comment-vous appellez vous ?

Après avoir prononcé cette petite phrase, Yuki se remit à admiré l'horloge et la gare qui allait avec, c'était un monument de belle construction. Le train qu'on prenait pouvait mené jusqu'à la Terasse du Couchant, le meilleur endroit pour admirer le soleil en tout temps et en toute saison. D'habitude le jeune garçon n'y mettait pas les pieds, mais parfois il y était obligé pour livraison. Pour une raison inconnu le train étoilé qu'il y avait dedans ne lui inspirait pas confiance. Toujours assis sur le muret, et en repensant à ces anecdotes, Yuki attendait patiemment la réponse de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axell Wolf
Simili
Simili
avatar

Messages : 176
Age : 24
Localisation : toujours derrière Yggdrasill

Feuille de personnage
HP:
80/110  (80/110)
Voyage avec : Yggdrasill

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Mar 1 Sep - 23:34

Malgré le coup de folie complètement stupide, mon voisin de gauche réfléchit avant de parler, j'aurais, une fois de plus, voulu savoir ce qu'il pensait... Comment avait-il prit ma réaction? Je ne voulais pas qu'il parte comme  ça tout de même... La converstation devait continuer un peu. Ma limite n'étant pas encore atteinte. L'humain à mes côtés prit finalement la parole, sa voix essayant de montrer une sorte d'indifférence, sans doutes par rapport à l'incident précédent.

- Je suis ici pour affaire. De plus le soleil ne se couche que la nuit ici, et lève à la même position le matin.

Je souriais faiblement, sachant qu'il avait raison. Il devait être tôt en réalité... ou presque. Mais étant un simili, je ne voyais, ni comprenais la différence. Juste que c'était plus facile d'atteindre les Ténèbres en étant dans l'ombre de la nuit. La lune aidait aussi, étrangement elle me rendait une sorte de calme. 

Sa présence m'énerve, aller on s'en va!

- Je m'appelle Yuki Rakurai, et vous, comment-vous appellez vous ?

Bonne question petit... Murmura Echec dans ma tête qui riait aux éclats à présent. 

Ses autes d'humeurs étaient aussi bizarres que les miennes, en même temps, nous étions les même personnes. Je l'ignorais tant bien que mal, essayant de ne pas avoir plus ridicule qu'avant. Mon interlocuteur s'éait tourné vers le clocher une fois de plus, levant le regard glacial vers le ciel. Je repensais à ses yeux, pensant de nouveau que nous étions des inverses, feu et glace. J'hésitais à dire la vérité sur mon nom, mais lui semblait avoir pensé ce qu'il disait...

Moi c'est Axell - enfin, je pense.

Je sentis Echec tamponer dans tous les sens dans ma tête. Il crait :

Echec ! Echec ! Echec !

Cette fois-ci, j'en étais sûr : j'avais bien parlé assez fort. J'enfouissais ma tête dans mes mains cette fois-ci, agrippant les plis de mon front avec mes ongles. L'un d'eux se cassa justement. Je n'eu pas le temps de faire quoi que ce soit que j'étais debout sur le muret et avais fait quelques pas, suivant le muret. je m'assis de nouveau tournant le dos à Yuki. Je tremblais de tous les membres cette fois-ci. J'avais failli perdre conscience, et Echec aurait prit le dessus rapidement. Il fallait que je reprenne contrôle total de mon corps. Je mis ma tête dans mes mains, c'est alors que je sentis un liquide couler de mon oeil gauche- ce n'était pas une larme, j'étais incapable de pleurer, et surtout je ne l'aurais pas fait, même dans cette situation. Je relevais mes mains pour les mettre devant mon visage. Je vis que ma mitaine de cuir était couverte de sang. Je crois bien avair lâché quelques jurons et essuyé le sang sur mon manteau : première grosse bêtise,  sang était bien visible. Autre erreur que je fis, je tournais ma joue gauche ensanglantée vers Yuki pour m'excuser. Je vis ses yeux sur moi, il fallait que je rentre bientôt, sinon Himawari viendrait, et je ne voulais pas qu'elle me voit ainsi. Mais elle apprendrait un jour ou lautre ce que j'avais fait - normalement j'aurais dû tuer cet humain depuis longtemps, cependant quelque chose m'en empêchait - il paraissait pur, c'est ce qui l'avait sauvé.
Le sang coulait à flot de mon oeil. Je préparais mes muscles au cas où je devais courir pour rejoindre une porte de Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raion
Simili
Simili
avatar

Messages : 327
Age : 23

Feuille de personnage
HP:
100/100  (100/100)
Voyage avec :

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Mer 2 Sep - 1:02

- Moi c'est Axell

L'interlocuteur de Yuki s'appellait donc Axell, c'était un jeune homme au semblant de visage poussiéreux mutilé par les années, des cheveux noirs un peu plus long que si il étaient à ras la tête et aux yeux vairons, l'un gris et l'autre rouge. D'un côté il faisait froid dans le dos, son teint, ses yeux et sa manière de se gesticuler un peu dans tout les sens. Il n'avait pas l'air de se contrôler parfaitement, sa petite crise quelques secondes auparavant l'avait prouvé. En regardant l'horloge, le jeune homme aux cheveux neige remarqua que sur le cadran se refletait un peu les rayons du soleil. Les teintes orangés avaient déjà envahis le ciel depuis un petit moment, les nuages étaient toujours aux couleurs du ciel et l'eau qui s'étendait à perte de vue à travers l'horizon laissait supposé qu'il y avait d'autres terres habitable dans ce monde. Un mensonge rien de plus, il n'y avait rien d'autre que cette étendue d'eau incertaine. Encore une illusion de la vie. Alors qu'il pensait à ça, Yuki se retourna vers le soleil et entendit à ce moment même Axell hurler un nom en continue. Echo ? Qui était-ce ? En tout cas ça n'annonçait rien de bon pour la suite. Il était peut-être pris d'une crise de folie. En tout cas il n'avait pas l'air de se sentir bien. Il s'était levé puis assis de nouveau, son corps tremblait de partout et il tournait le dos de façon évidente à son interlocuteur.

Maladroitement, Axell se mit les mains sur la tête, comme pour empêcher quelque chose en lui de sortir. Yuki eut un léger mouvement de recule en sentant l'odeur du sang. Pour les personnes normales le sang n'a pas d'odeur, mais pour le jeune homme il en avait une bien distincte des autres, elle lui donnait aussi cet arrière goût dans la bouche. Cette personne saignait, au dessus de son oeil gauche ou par son oeil gauche peut-être. En tout cas, Yuki ne pouvait que le plaindre. La couleur des nuages paraissait bien pâle par rapport au manteau tâché de l'interlocuteur de Yuki. Axell laissa échappé quelques jurons, peut-être avait-il mal... en tout il se tourna vers le jeune homm aux yeux bleu-gris en lui tendant une main d'excuse. Il ne semblait pas avoir fait attention à son geste, comme si il n'était plus maître de lui-même et commetait des erreurs sans le vouloir. Le sang coulait de son oeil, comme l'avait deviné le Porteur de la Keyblade. Le bon sens aurait dû le pousser à fuir, pourtant quelque chose le retenait. La sensation agréable de parler avec cette personne. Contre toutes attentes, même les siennes, Yuki se remit habilement debout arracha un pan de cape en gardant bien caché son arme qui ne laissait échappé aucun son.

- C'est un bandage de fortune mais tu pourras faire mieux quand tu seras rentré chez toi, dit gentillement Yuki en serant son bandage autour de la tête de Axell, lui cachant son oeil ensanglanté pour empêché le sang de couler.

Ce n'était pas dans ses habitudes, surtout qu'il n'avait jusqu'à présent jamais porté d'attention aux personnes en face de lui. Sûrement à cause de ce qu'il s'était passé quelques temps auparavant. Pourtant il ne pouvait s'empêcher d'aider cet inconnu. Peut-être parce qu'il se sentait bien avec Axell. En reculant pour admirer son oeuvre, Yuki aperçut que ça retenait assez bien le sang. Sa cape était faite dans un matériau spécial, un tissu très résistant et surtout un bon absorbeur. En s'asseyant sur le muret, le jeune homme soupira et reprit la parole :

- Est-ce que ça t'arrive souvent ce genre de chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axell Wolf
Simili
Simili
avatar

Messages : 176
Age : 24
Localisation : toujours derrière Yggdrasill

Feuille de personnage
HP:
80/110  (80/110)
Voyage avec : Yggdrasill

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Mer 2 Sep - 21:41

J'étais pitoyable, je ne savais pas quoi faire. Ma mitaine ensanglanté puait atrocement, Echec en profita bien. L'odeur du sang m'entourait et ma deuxième personnalité me fit voir des visions qui me pousseraient vers d'autres vagues de folie. Je bloquais mes oreilles, sachant que je répendrais l'odeur du liquide rouge de toute façon. Je fus surpris lorsque j'entendis un bruit de déchirement. Je n'osais même pas me tourner vers mon interlocuteur - je ne voulais pas qu'il me voit plus dans cet état particulier, j'étais pitoyable, Echec avait raison, Himawari avait raison, ils avaient tous raison, je ne pourrais jamais m'intégrer dans une société humaine sans causer un massacre... Je sentis la douleur de mon remors d'avoir survécu, de m'être battu pour vivre, je ne méritais pas de vivre. Je sentis la présence de l'humain derrière moi, mais je ne pouvais pas lui faire face.
Mais contre toute attente, je le sentis s'approcher derrière moi, il passa un tissu sur mon oeil. J'étais figé, le moindre mouvement brusque pourrait me faire perdre le contrôle.

- C'est un bandage de fortune mais tu pourras faire mieux quand tu seras rentré chez toi. Dit calmement Yuki.
Huhu, c'est où chez toi?
Je ne comptais rien dévoiler sur ce fait.

Ses mains étaient chaudes non loin de ma peau cendrée. Il installa le tissu sur mon oeil saignant. Etrangement, mes tremblements se calmaient en douceur. Yuki était réellement appaisant. Je le laissais attacher le tissu et le sentis recculer. Je le sentis s'assoir à mes côtés, il soupira lentement et prit la parole.

- Est-ce que ça t'arrive souvent ce genre de chose ? Demanda-t-il innocement.
Oh si tu savais petit...
D'habitude c'est pas moi qui saigne. Murmurais-je. Mais oui, surtout en présence d'un humain...

Je mis ma main sur mon front et couvris mon oeil restant... Décidément j'étais un imbécile. Je le laissais découvrir trop de choses sur ma nature.

Enfin, quelqu'un de normal...

Surtout que depuis ce qu'il avait vu, il pouvait bien déclarer que je n'étais pas normal, pas humain. Je soupirais d'une sorte de désespoir, sentant mon monde s'écrouler autour de moi. Il n'allait sûrement pas me faire confiance après ça. Je ne voulais pas finir par le combattre, c'était une sorte d'inconnu ami... Ce qui était loin d'être dans mon habitude. Mais je me sentais si bien près de lui, le contact même faisait chauffer mes joues.

C'est difficile, mais je ne peux pas t'expliquer, je m'excuse.

Tu fais monter le suspense toi...
*La ferme.*

Je me tournais doucement vers lui, il regardait encore le soleil. Je m'installais de l'autre côté, regardant la tour de l'horloge. Je levais la tête et vis un oiseau voler au dessus de nous, je souriais quand je vis qu'un deuxième le rejoingnais. Je baissais le regard, mon sourire disparaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raion
Simili
Simili
avatar

Messages : 327
Age : 23

Feuille de personnage
HP:
100/100  (100/100)
Voyage avec :

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Jeu 3 Sep - 18:37

Depuis toujours, la nuit était un châtiment infliger à l'esprit de Yuki, indigne de porter une Keyblade. Il ne s'en montrait pas digne, ses cauchemars et ses rêves détruis étaient la preuve qu'il ne faisait pas les choses comme il fallait. Pourtant, il ne pouvait pas abandonner cet inconnu, être seul est un sentiment horrible même si le jeune homme en savait déjà assez pour savoir que cette personne n'était pas seul. Même si ils ne veulent jamais l'avouer, ils ne sont jamais seuls. Après avoir regardé le soleil pendant quelques instants, le son d'une porte s'ouvrant rententit aux oreilles du jeune garçon aux yeux bleus-gris. Derrière les rires d'un petit groupe d'amis se dirigeant vers le Centre-Ville résonnaient, inssuportables, irréelles. Ces rires n'étaient rien d'autre que les rouages d'un temps différent, ces soit-disants amis... et pourtant en compagnie de Axell, les rires de ces jeunes gens prenaient une teinte mélancolique, presque inconcevable. Un souvenir ressurgit alors, un souvenir enfuit dans les tréfonds de l'âme perdu de Yuki...

# Flash-Back #

- Dépêche toi, Yu-kun ! Hurlait quelques mètres devant le nommé une jeune fille aux cheveux incroyablement clairs et aux yeux d'un profond bleu ciel.

- Tais-toi, Aya ! Rétorquait le jeune homme en faisant mine de bouder, tout en avançant.

Les deux jeunes gens se promenaient le long d'une plage de sable fin. La mer scintillait telle un diamant sous les rayons du soleil. En rougissant s'avançaient maladroitement les deux compagnons. Ce monde était plutôt tranquille, mais ça ne faisait que très peu de temps qu'ils voyageaient ensemble. Tout au plus un mois, pourtant ils semblaient se connaître depuis longtemps. L'Île Du Destin était, contre toute attente, un monde où ne se montraient que rarement des créatures hostiles. A l'opposé on pouvait y rencontrer des gens forts sympathiques. Durant leur petit escale sur l'Île Principale, les deux jeunes gens avaient été vu comme des parents qui voyageaient ensembles, malgré que leurs physiques soient différents. Sans doute était-ce à cause de la complicité qui les accompagnaient. En tout cas la place semblait, pour eux, s'étiré sans fin, de sorte à ce que le rêve ne se finisse jamais...

# Fin Du Flash-Back #

- D'habite, c'est pas moi qui saigne, murmura t'il entre ses dents, un peu crispé apparement. Mais oui, surtout en présence d'humains...

Cette réponse à la précédente question de Yuki avec tiré le rêveur de ses songes. Le souvenir s'était éteint comme un miroir qu'on casse. De toute la phrase il n'avait réellement compris qu'un " Oui " marmoné. C'était cependant amplement suffisant pour le jeune homme qui n'avait pas l'intention de s'immiscer plus dans l'intimité close de cet inconnu, après tout il respectait le silence d'autrui. Pour couvrir son oeil restant, Axell mit sa main dessus. Apparement il semblait un peu distant sur ce point là

- Enfin, quelqu'un de normal... ajouta t'il sans que Yuki ne comprenne la signification de cette phrase.

L'intérêt que portait le jeune homme aux autres était moindre, il paraissait en allé de même pour le jeune garçon aux cheveux noirs. C'est ce point là qui éveilla la curiosité enfouie de Yuki. Il ne pouvait pas savoir qui était réellement cet inconnu, mais au moins essayer de le découvrir, son caractère, son apparence, son comportement, et tout le reste pouvait l'aider à le déterminé.

- C'est difficile mais je ne peux t'expliquer, je m'excuse, se défendit maladroitement Axell sans avoir de question sous le nez pourtant.

Assis en regardant le soleil depuis tout à l'heure, sans bouger le jeune garçon sentit que son nouvel ami inconnu s'était installé à côté de lui, regardant l'horloge. Les piaffements de deux petits oiseaux remit le jeune homme dans un état un peu second. Il se rappellait du bon vieux temps, pas si vieux que ça. En tout cas il n'était plus le même grâce à elle. Il pouvait enfin vivre réellement.

- Tu n'as pas besoin de m'expliquer, rétorqua gentiment Yuki. Ces oiseaux sont comme nous, ils cherchent la compagnie d'autrui, mais contrairement à nous ils l'acquièrrent toujours au long de leur vie... nous sommes de misérables créatures déstinés à mourir seuls, mais combattre cette destinée , continua le jeune homme en se tournant vers Axell, est mieux pour tout le monde, dans ce cas là si nous ne sommes plus déstinés à être seuls, soyons amis !

Ces mots prononcés légèrement par Yuki sonnaient avec un beau son. Un sourire jusqu'au coin des oreilles, le jeune homme entendit sonné l'horloge. C'était signe qu'il ne lui restait plus que quelques heures à bavarder, et à trainassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axell Wolf
Simili
Simili
avatar

Messages : 176
Age : 24
Localisation : toujours derrière Yggdrasill

Feuille de personnage
HP:
80/110  (80/110)
Voyage avec : Yggdrasill

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Jeu 3 Sep - 20:10

Je soupirais maladroitement, ne sachant pas ce que Yuki dirait après cela... J'avais peur qu'il ne veuille plus jamais me revoir - ce qui était, en réalité, un sentiment totalement stupide puisque je m'étais juré de ne me lié d'amitié avec personne, sauf les gens de l'Organisation... Mais eux n'avaient pas de coeur non plus, pas de sentiments visibles... Nous similis étions pire que des sans-coeur : nous étion vide de toute émotion. Cependant, moi à la différence d'eux, j'avais une seconde personnalité qui avait des émotions, donc parfois cela m'arrivait d'avoir mal à la poitrine en pensant à quelque chose qui devait être douloureux. Cette douleur justement m'atteignit rapidement, je sentais quelque chose taper en moi - comme si j'avais un coeur. C'était mon rêve d'être quelqu'un d'entier... De pouvoir vivre comme tout le monde... Mais comme disait un membre de l'Organisation : les rêves irréalisables sont les meilleurs, et ceux auxquels on tient le plus. Encore quelqu'un que je n'aimais pas - trop philosophique.
Je revenais à l'instant présent, la douleur revenant derrièrre mes côtes. J'imagine que si j'aurais pu pleurer, je l'aurais fait, mais les seules larmes que je pouvais verser étaient de sang. Je jetais un bref coup d'oeil vers Yuki, celui-ci semblait sourire doucement, perdu dans ses pensées.
J'entendis au loin des rires et des chants... Sans doutes une bande d'humains, entre amis. J'aurais voulu cracher à la pensée. Je n'avais jamais entendu ce rire venant d'un simili - et c'est pour ça que j'enviais les humains... Ils pouvaient VIVRE, ils pouvaient rire en ayant la vraie émotion de joie! C'était injuste. Je me demandais si un jour j'avais ri comme un jeune adolescent naif et heureux. Je prenais une longue inspiration. Echec sembla prendre une pause, ce qui calma le mal de tête constant un petit peu.

Tu n'as pas besoin de m'expliquer, me répondit Yuki avec une sorte de triste sourire. Ces oiseaux sont comme nous, ils cherchent la compagnie d'autrui, mais contrairement à nous ils l'acquièrrent toujours au long de leur vie... nous sommes de misérables créatures déstinés à mourir seuls, mais combattre cette destinée , dit-il en se tournant vers moi, ses yeux bleu glacier me gellant sur place, est mieux pour tout le monde, dans ce cas là si nous ne sommes plus déstinés à être seuls, soyons amis !

La fin me surpris, et je n'étais pas le seul, je sentis Echec sursauter dans ma tête.

Il est bête ou simplement inconscient??

Je baissais la tête vers mes mains, les regardant. Elles étaient vides, comme toujours, mais quelque chose les fit trembler étrangement. Ce n'était pas comme un tremblement habituel de folie, c'était quelque chose qui voulait que cette main ne soit plus vide... Il était vrai qu'il manquait quelque chose... Ces mains étaient simplement habituée à empoigner mon arc et une flèche, mais cette fois-ci, elle semblait vouloir tenir quelque chose de vivant. Je cachais ma main tremblante un peu humilié du fait que sa main voulait avoir un simple contact avec la sienne, une banale poignée de main pour les humains. Je repensais à la dernière personne à laquelle j'avais prit la main - cette personne était aussi vite partie qu'elle n'était venue, et je ne voulais pas que cela se passe une fois de plus, pas maintenant, pas si près de la normalité ! Je réfléchissais une dernière fois à ma limite - en réalité, je ne la connaissais absolument pas, elle avait été dépassée, il me semblait depuis un siècle... Je n'étais pourtant pas sûr, surtout par rapport aux précédents avertissements qu'avait fait Echec. Celui-ci suivait ma pensée, aussi perplexe et insûre que moi. Je jetais un bref regard vers Yuki et fis un sourire, un simple sourire que je faisais quand j'étais "content", ce qui était TRES rare.
J'avais suivit un entrainement donné par Echec : imiter les humains et leur manières. Il m'avait tout expliqué, rien n'avait été laissé à la traine.

Bien... Alors soyons amis.

Mon sourire n'était qu'une imitation et pourtant il semblait venir du fond de ma pensée - j'étais réellement heureux dans un sens. Même si cela était logiquement impossible. Je le regardais dans les yeux, ceux-ci envoûtants - près de la pupille, son iris était bleu foncé, faisant une dégradation légère, puis la couleur passait au bleu un peu plus clair, puis gris foncé, puis presque cyan. Le contour de l'iris était un peu plus foncé. Je ne crois pas avoir jamais regardé quelqu'un dans les yeux si longtemps sans qu'Echec prenne le dessus. Je détournais le regard, un peu embarassé, puis je donnais un coup amical dans l'épaule de mon nouvel ami.
Certes nous étions comme ces oiseaux, mais nous n'avions pas d'ailes pour fuir.
Mon "bonheur" avait duré bien longtemps, et je savais qu'à un moment ou un autre, quelqu'un viendrait me chercher, et ce moment arriva bien trop tôt. Je sentis une vague de Ténèbres non loin devant moi.
Comme un réflexe je me mettais entre la porte et Yuki et je murmurais rapidement et sèchement :

Cache-toi, vite.

Je n'eu pas le temps de voir si il l'avait fait quand quelqu'un apparut par une porte noire dans le mur. Je regardais qui c'était : un membre de l'Organisation, sans aucun doute, le manteau qu'il avait, étant le même que le mien était inévitablement reconnaissable, et surtout l'aura de Ténèbre qui tournait au-dessus de lui. Hélas pour moi, je n'avais pas prit le temps de le reconnaitre en identité que je criais sauvagement :

Comment oses-tu briser mon silence!!
Bien joué mon coco...

Je ne montrais rien de ma surprise, gardant mon masque de haine sur le visage.

Himawari a enfin une mission pour toi, tu dois te rendre à la forteresse le plus vite possible - sinon tu sais ce qu'elle va faire...
Je sais parfaitement. Crais-je de nouveau.

C'était étrange comme ces années de crier sur tout le monde me servaient pour ma petite mise en scène, et le membre devant moi n'était pas très futé. Il me regarda un moment, huma l'air et dit en ricanant bêtement :

Ca pu la lumière ici ! T'as prit un bain de soleil?

Il éclata de rire à sa propre blague.

Comme tu disais : pas très futé.

Je souriais intérieurement, mais lorsqu'il me regarda de nouveau, il vit le bandeau sur mon oeil et fit une légère grimace. Il ne me posa pas de question mon visage haineux intimident, ma posture même devait faire peur - presque accroupi, près à charger sur lui en cas de mot déplacé. Il regarda à droite et à gauche, puis soupira en pointant vers la porte.

Après toi. Dis-je, ma voix tremblante de haine.

Il traversa le creux noir et violet dans le mur et je ne le revis plus, mais il était possible qu'il m'observait... Je n'allais pas prendre de risques. je sortis un petit bout de papier de ma poche et le serra très fort dans ma main. Il sembla brûler d'un feu noir, puis je le lâchais et il atterit sur le sol de la place. Je ne l'avais pas brûlé ni rien, juste gravé :

A la prochaine, mon ami, bientôt je l'espère - et merci pour le bandeau.

Je marchais droit vers la porte et entrais sans hésitations.

[à toi de conclure ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raion
Simili
Simili
avatar

Messages : 327
Age : 23

Feuille de personnage
HP:
100/100  (100/100)
Voyage avec :

MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   Dim 13 Sep - 12:09

Il était parti à présent, Axell, un Simili... l'Organisation XIII ? N'était-elle pas morte à présent ? Apparemment ce n'était pas le cas mais Yuki s'en fichait tout simplement, il ne savait pas quoi penser. Bah, être ami avec un Simili n'était pas un problème, il avait déjà eu plus bizarre comme amis, cependant... les yeux rivés sur l'Horloge, l'esprit vacant dans un océan de tortueuses pensées, assis sur le muret, le jeune homme attendait patiemment que le temps passe. Il soupira un instant, c'était trop compliqué ce genre de choses. Ses gestes moux n'étaient plus à présent que le reflet de son ennui. Cette discution l'avait éveillé, y mettre un terme l'avait simplement endormi à nouveau. Ce corps lourd n'avait cependant plus rien à faire dans ce monde. Peut-être était-il temps de partir, de toutes les manières la lassitude commençait à s'inscrire sur ses traits à peine creusés. Un portail des ténèbres s'ouvrit tout à coup sous les yeux de Yuki, qui était donc cet homme qui venait à lui ? Apparemment il n'était pas très amical. Ce n'était pas le moment de l'ennuyer, il pourrait perdre le contrôle de lui-même, car déboussolé par un émotion nouvelle... la peur ? Non, plutôt de l'envie, cette envie incertaine de revoir ce Simili, cet être, cet personne.

- Tu pues la lumière ! S'exclama l'homme encapuchoné d'une voix à la fois chantante et lourde de menaces.

- Et toi tu pues tout court, répliqua Yuki irrité. Ce n'est pas une bonne journée pour m'embêter, Simili, mais j'ai besoin d'informations alors tu tombes plutôt bien, ajouta avec un sourire récréé le jeune homme.

D'instinct très certainement, en tout cas pas de peur puisqu'il n'était pas capable d'en éprouver, l'inconnu recula d'un pas. Puis, pensant que ceci était un signe de faiblesse il reprit sa position initial et s'apprêta à ouvrir un portail des ténèbres, certainement pour s'enfuir. Cependant il n'était pas puissant, et ses pieds se gelèrent sur place. Quand il tenta de bouger, il s'en rendit toutefois compte. Sa capuche se défit alors, c'était un homme d'une trentaine d'année qui possèdait peu de charisme et un pouvoir très limité. Pas un Simili de l'Organisation en tout cas, il ne se dégageait de lui pas la plus petite marque de puissance.

- L'Organisation te poursuivra si tu me tues, avança l'inconnu dans un rire acide comme s'il espérait impressionné son gêolier. Notre nouveau Maître te tuera de ses propres mains !

- C'est tout ce que j'avais besoin de savoir, ou plutôt tout ce que tu sais, soupira Yuki tandis que la glace se répandait sur tout le corps de l'inconnu, le faisant éclater en un millier de petits cristaux transparents.

Il n'avait pas plus de valeur d'un Reflet puisqu'il était mort comme ceci, sans qu'il ait rien pu faire. Bah, c'était assez étrange de n'éprouver aucune satisfaction à faire ce genre de chose sous le ciel orangé de la Cité du Crépuscule, pourtant mine de rien il faisait bon vivre ici, sans doute n'était-ce pas un endroit fait pour le jeune homme. Ce dernier se dirigea vers son appartement, il était temps de plier bagage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission désagréable... [ Sujet Clos ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission désagréable... [ Sujet Clos ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Last Memories :: Bla Bla Bla :: ●Archives du forum-